Syndicat National des Kinésithérapeutes de Groupe

Kerfoucher
29300 TREMEVEN
Tél et Fax : 02 98 96 25 39

SNKG
     - Edito
     - Bureau
     - Historique

Actualités
     - News
     - Annonces

Services
Régions
La Revue
Adhésion
Liens

Nos Partenaires

Editorial


Juillet 2011

OH CATALYSE ETA BELLA…


   
  En ce mois de juin, la campagne présidentielle commencée le jour de l’élection de Monsieur Sarkozy entre dans une phase de frénésie.

      Les jeunes prétendants au poste qui ont su toutes ces dernières années démontrer leur talent à amener le pays là où il en est aujourd’hui, tentent à nouveau d’attirer les suffrages des abstentionnistes non représentés au parlement faute de proportionnelles.

     Beaucoup de nos compatriotes lassés par une actualité écoeurante, aurait tendance à vouloir faire front !

     Au niveau corporatiste, le paysage est tout aussi brillant. Pour s’en convaincre, il suffit de tourner les yeux vers les syndicats de médecins qui, à la veille de signer une convention, se contorsionnent sous les yeux interloqués et sans doute goguenards de Van de Roeckeghem. Chacun a pu constater que les conventions n’étant jamais respectées, il n’est pas nécessaire de vouloir faire passer ses idées par des procédures d’ « empeachment » à l’encontre des autres.

     Les intérêts syndicaux seraient-ils d’une autre nature que les intérêts d’une Santé qui n’aura bientôt plus rien de publique ?

     Si nous descendons encore dans la gamme, notre profession n’est pas mieux lotie. Notre syndicat sans doute utopiste, s’est escrimé depuis 1997, à vouloir toiletter notre système de représentativité. Nous avons promu l’idée de soumettre nos confrères à des votes pour des projets plutôt que pour des clans, à cet effet, il nous a semblé que la création d’une Chambre professionnelle était une alternative possible. Dans cette perspective, nous avons été une des chevilles ouvrières dans la création de OK Kiné puis de l’Union. Hélas il ne nous aura pas fallu longtemps pour retomber dans la guerre des Gaules ! les vieux réflexes grégaires amènent cette fusion-union de frères ennemis à un affaiblissement inéluctable. Estimant que nos projets ne sont plus représentés, le SNKG ne tient plus à servir de force d’appoint dans les élections à la CARPIMKO ou dans les enquêtes de représentativité. En opérant un virage à 180°, nous allons retourner vers une base réputée inerte mais cependant bien vivante sur le NET. Nous y découvrirons de vrais laboratoires d’idées si proches des nôtres, le même enthousiasme qu’avait su nous insuffler Bernard Vigourt et dont nous conservons la fraîcheur dans des carcasses certes un peu cabossées.

     Bien conscients des écueils que nous avons rencontrés, ces jeunes peuvent compter sur nous comme catalyseurs pour relayer leurs messages.

     Profitez de cette période estivale pour reprendre des forces, le travail fait que commencer !
                                                                   R. MARCHAND
                                                                            Président National du SNKG
 
 
 
 
 
SNKG  depuis 1975
Membre Fondateur de la

Confédération Nationale des Masseurs-Kinésithérapeutes Libéraux depuis 2000